Le 9 avril dernier, le verdict tombait : l’édition 2020 du Hellfest n’aurait pas lieu. Pour la première fois depuis 15 ans, les portes de l’enfer à Clisson resteraient fermées le week-end de la fête de la musique. Coup dur.

Le Hellfest, plus qu’un festival : une tradition.

C’est le 18 juin que les festivités auraient dû démarrer. Alors, ce matin-là, moi qui habite tout près, je prends mon Bébé en porte-bébé, mon appareil photo, et je me rends sur le site, pour capturer l’ambiance de mort que j’imagine y trouver. 

Sauf qu’une fois sur place… Ils sont là. Fidèles parmi les fidèles, ils sont une petite centaine à s’être déplacés malgré l’annulation. Seuls, en couple, en famille ou entre amis, ils tapent sur des barils, déambulent dans les allées qu’ils reconnaissent à peine tellement elles sont faciles d’accès, ils rient… 

«Chaque année, je prends ma journée pour venir dès le vendredi. J’habite à 300 bornes. Cette année, j’ai fais comme d’habitude, je voulais être là.», m’explique Alexis, qui ne rate jamais une édition.

Portraits de festivaliers d’un Hellfest annulé.

Évidemment qu’ils sont déçus, mais ils gardent le sourire, et franchement, ils sont beaux à voir. Quant à moi, je suis sous le charme. Ils me mettent du baume au cœur tous ces gens, et j’ai envie de leur rendre hommage, de les remercier d’être venus quand même. Parce qu’à cette période de l’année, Clisson sans le Hellfest, c’est un grand vide pour tout le monde, et pas que pour les métalleux. 

C’est donc comme ça qu’est née, un peu à l’improviste, cette série de portraits des festivaliers d’un Hellfest annulé. 

… Sans doute la seule édition où un Bébé en porte-bébé a pu faire sa sieste tranquillement !

Reportage photo festival Hellfest 2020

Bonus : Sauras-tu retrouver la paire de fesses qui s’est glissée au milieu de tous ces portraits de festivalier de ce Hellfest annulé ? 😉

leo nec felis justo et, Aliquam quis lectus nunc ipsum diam